PARATA

THÈME : Parata déferlent dans les océans

Deux guerriers Parata reviennent à la hâte sur l’île d’Anaa pour informer de la mort de Fariua et de sa fille sur l’île de Rangiroa, pendant leur expédition dans les îles du Mihiroa pour couper du bois de « miro » utilisé essentiellement pour la fabrication de lance « Komore ». Pendant leur voyage sur ces îles, Fariua avait donné l’ordre aux guerriers Parata de ne tuer personne. Mais les guerriers Parata qui étaient sous son commandement décidèrent de faire autrement. Ils tuèrent toutes les personnes qui venaient à leur rencontre. Les guerriers Mihiroa décidèrent alors de prendre en embuscade les guerriers Parata, et réussirent à atteindre le chef Fariua en tuant sa fille, qui l’accompagnait également.

Rongo, très en colère de cette triste nouvelle, décida de partir vers les îles du Mihiroa avec une centaine de pirogue de guerre Parata pour des représailles ou une vengeance. Les habitants du Mihiroa aperçurent au loin les pirogues des redoutables Parata qui déferlaient sur les vagues et au même moment, une femme originaire de Anaa qui vivait sur Rangiroa, supplia les habitants de ces îles de fuir.

Mais certains voulurent rester pour défendre leurs îles. Les redoutables guerriers Parata massacrèrent toutes ces îles, et poursuivirent les échappés vers Makatea.

A l’arrivée des Parata sur l’île de Makatea, ils commencèrent à chercher les habitants du Mihiroa qui avaient trouvé refuge sur cette île, et s’étaient cachés dans de profondes grottes. Les guerriers Parata, très intelligents au combat, décidèrent de rester aux entrées des grottes. L’attente fut très longue, donc pour faire sortir les habitants des grottes il fallut les appâter avec des cocos, selon la technique utilisée pour la chasse aux crabes de cocotier, « Kaveu ». Les cocos coupés en deux étaient attachés sur des bois aux extrémités des grottes, les habitants affamés n’avaient rien à manger dans les grottes et ne pouvaient pas résister à cette nourriture.

Ils étaient capturés l’un après l’autre. Mais les Parata voulaient en finir avec ces habitants dont la plupart avaient continué sur l’île de Tahiti pour demander la protection du Roi Pomare. Les pirogues Parata accostèrent dans le district de Tautira, une terre « A’iura » avait été donnée aux guerriers Parata pour qu’ils puissent se reposer et manger. Pomare était informé de leur présence et demanda une rencontre avec Rongo et ses guerriers.

Les guerriers Parata se dirigèrent dans le district de Pare (Papeete) sur la terre « Vairota », actuellement Place Taraho’i. La rencontre était organisée et Pomare demanda aux Parata de laisser partir les gens du Mihiroa et de cesser immédiatement cette guerre entre les Parata et les Mihiroa.

Rongo refusa sa demande et souhaita prendre les Mihiroa pour en faire des esclaves, des femmes et autres… ; Pomare parla en faveur des vaincus et supplia Rongo à trois reprise d’être en paix.

Rongo se plaignit alors que le Roi Pomare n’avait jamais entendu le chant d’éloge de sa lance « Pahuga Tokerau » puis termina par cette phrase, « si nos corps si rudes devaient se battre, la source de pu’o’oro s’en assècherait ».

Rongo reconnut Pomare comme le Roi et mit fin aux représailles faites aux Mihiroa. Le roi Pomare décida de partager l’archipel des Tuamotu en quatre parties et nomma des régents pour le représenter. Le régent Ariipaea ; le régent Tufauriua ; le régent Vairaatoa et le régent Tepeva, c’est ainsi que les habitants des îles des Tuamotu purent rejoindre leur îles et retrouver la paix.

Auteur du thème : Heremoana TAITI, Geremie OPUU et Gervais HOUARIKI