REO PAPARA

Thème : Ātimaono, l’oublié des Teva

La montagne qui domine est MO’AROA,
PAEPAETEITEI est la place de rassemblement,
Le promontoire vers la mer est la pointe PAPAREVA,
Le lieu privilégié de la princesse TE-TUA-RAE-NUI-TE-UPO’O-O-TEVA dîtes aussi FAREAHU et TERIITAHI,
Dans son prolongement s’étend la passe TE AVA RA’A, le point d’entrée pour petites embarcations.

Je me tiens sur la frontière du nom de PU’ATI’A et j’observe l’étendue de la terre VAIARI ITI qui s’offre à moi.
RA’ITAPU est le Marae de la terre TE ‘AVARO, alors qu’à FARERI’I c’est Celui de RUARA’AMEA, telle une forteresse surabondante qui s’érige sur ladite terre de TIHI’URA.

Le pouvoir politique est tenu par TERI’IFA’ATAU (chef) et TERI’I-ITI-‘AU’IU’I (sous-chef),
Ils sont accompagnés dans leurs fonctions par TAUATEA leur messager.
TE HIRA’A RUPO est le nom de la case des «‘Arioi » et son chef se nomme RUPO. FAREPU’A est le Marae de la terre de TO’AHITI.
L’un des territoires maritimes (mer) est TE TAI ‘AHEHE,
Tandis que la terre soumise au “Rahui”(restriction) est PORITEA et NANA-I-TE-RA’I-TOPI-TOPA est le nom de la Pagaie de la pirogue FA’ATI’A-I-TAHITI.
Un parc à poissons se situe sur celle-ci, il porte le nom de ‘AU’A’A-TE-HOPU et TAMATOA en est le propriétaire.
HITI-E-MAHANA est la grande case centralisant le pouvoir politique et elle se dresse sur la terre TE IRIIRI.
Le lieu favoris des (Pira’e) sternes est la crête du nom de TE FA’AHEIMANU,
Caressé par le “hupe” de la vallée de TA’APUA.
La célèbre plate-forme des guerriers est TE MUHU O TEVA et la grande limite qui borde la chefferie voisine MATAIEA est TE ATA E PUTA.