TAMARIKI POERANI

THÈME : TEMATAKAUREKA.

Tamariki Poerani rend hommage aux femmes de notre histoire ! A celles qui ont dédié et dédient leur vie à l’éducation de la jeunesse, à l’enseignement des valeurs et à la transmission des savoirs !

Parmi elles, Tematakaureka, originaire de l’île d’Amanu, issue d’une lignée de femmes hors du commun dont Te vahine pupu ma hinano, reliée dit-on à Rata. Elle fonde sur l’île de Haoragi, autrefois dénommée Poerani, sur le lieu-dit de Tehakoro, le Fare Tapairu de Mahina-te-ata-ka-Ruea, une école destinée au fleuron de la jeunesse des communautés de l’est des Tuamotu.

Des Matua Ruahine, tutrices, préparaient les filles et fils de chefs à l’exercice des protocoles, des rituels, de la rhétorique et des pratiques liés aux marae, aux alliances, aux divinités pour faciliter les alliances et les préparer à l’exercice du pouvoir.

Une fois formés et lorsqu’ils demeuraient sans prétendants, filles et garçons rejoignaient les Fare Ihi, Maisons des érudits, où ils exerçaient en tant que Tahu’a, et pour les filles elles devenaient Ruahine tapairu, formatrice de Tapairu à leur tour dans d’autres écoles pour les filles.

C’est un spectacle en quatre parties qui figureront les enseignements artistiques de celle qui fut appelée « divine aïeule » portant sur :
– L’art de la parole
– L’art de la parure
– La maîtrise du corps
– La maîtrise de l’esprit